Free-lance, indépendant, 5 conseils pour bien gérer son temps


Free-lance, indépendant, 5 conseils pour bien gérer son temps

Ah l’indépendance ! Vous êtes freelance, indépendant(e), bref… Vous êtes libre ! Enfin presque ! Parce que si ce statut est envié par beaucoup, il représente un vrai piège. En effet, cette liberté peut vite devenir votre pire cauchemar et bien gérer son temps pour un freelance n’est pas toujours aussi facile qu’il n’y paraît. Alors voici no 5 conseils pour vous aider à bien gérer votre temps et rester « free » !

1- Trouver le bon rythme et décider de ses horaires : une 1ère étape importante pour bien gérer son temps en tant que freelance

La LI-BER-TE, voilà ce que veut souvent dire le statut de “freelance” pour beaucoup. En effet, contrairement au monde “classique” de l’entreprise, être freelance vous permet de gérer votre temps de travail comme bon vous semble. Mais attention, qui dit liberté dit danger !

Aussi, pour ne pas tomber dans l’écueil du travailleur non-stop ou encore dans celui qui aurait à l’inverse un peu trop de mal à s’y mettre, une seule solution : s’imposer des horaires !

Prenez le temps de trouver le rythme qui vous correspond le mieux (après tout, vous êtes quand même libres, non ?) puis, créez-vous des horaires à respecter et tenez-vous y !

2- Trouver le ou les bons lieux

Et oui, le lieu aussi ça compte pour bien gérer son temps et bien travailler ! En tant que freelance, vous avez désormais le luxe, en plusieurs de travailler “quand vous voulez”, de pouvoir travailler d’où vous voulez !

Et trouver le bon lieu pour travailler aussi a son importance ! Qu’il s’agisse d’un espace de coworking, d’un café, de chez vous ou d’un peu des trois, il est capital que ces choix de lieux vous permettent d’être productif, efficace et de réveiller toute la créativité dont vous aurez besoin pour bien travailler.

N’hésitez pas également à tester différentes positions (assis, debout, semi-allongé), vous pourriez être surpris !

3- Hiérarchiser et s’organiser

L’idée ici est d’éviter le sentiment indéniable du freelance le plus commun, à savoir : de se sentir “débordé”. Pour cela, 2 choses à faire impérativement :

  • Hiérarchiser en créant une to-do liste que vous mettrez à jour régulièrement afin de lister en priorité les tâches qui ne peuvent pas attendre ainsi que de ne pas risquer d’oublier toutes ces petites tâches qui, n’étant pas urgentes, risqueraient bien de passer à la trappe.
  • Planifier ! Que vous utilisiez un agenda papier, digital ou encore un bullet journal, il n’y a pas de secret, vous devez tout noter et planifier dans votre agenda même les tâches ou activités personnelles. Pourquoi ? Car sans cela vous aurez toujours tout dans la tête et ce manque de clarté dans votre organisation et ce que vous devez accomplir au fil de l’eau va drastiquement attaquer votre productivité.

Et à chaque fin de semaine, faites un bilan de ce qui a été fait pour actualiser vos to-do listes et agendas, sans oublier de vous féliciter du travail accompli 😉

4- Penser à soi et gérer ses “breaks”

Chez Coworkoffice, un lundi sur deux, c’est séance d’Amma Massage (mais il y a aussi le babyfoot …) !

Ce n’est pas parce que vous travaillez seul(e) ou de chez vous que vous ne devez pas faire de pause ! C’est même tout le contraire ! Organisez des breaks régulièrement au fil de la journée pour vous aérer l’esprit et maintenir votre niveau de créativité et d’efficacité intacts pendant vos temps de travail.

Pensez également à vous détendre et à ne pas céder à la crainte de “perdre du temps” en acceptant de sortir avec des amis ou d’aller faire une heure de sport. Car sans ces pauses cérébrales NÉCESSAIRES, votre moral ne tiendra pas le choc (les freelances aussi sont concernés par le burn-out) et vous manquerez de recul pour faire avancer vos projets efficacement.

5- Savoir dire non

A tous les niveaux !

Sachez dire non à certains potentiels futurs clients si vous êtes déjà surchargés de travail. Et cela est également valable s’il s’agit d’un client actuel qui souhaite vous confier une mission supplémentaire. Dites NON mais proposez-lui tout de même une solution ou une alternative ! (Et/ou si vous le pouvez, n’hésitez pas à sous-traitez si la mission s’y prête.)

Sachez dire non à des clients avec qui vous travaillez déjà mais qui vous prennent trop de temps. Nous voulons parler ici de ces clients qui réclament sans cesse votre attention, font barrage à chaque micro-avancée… Bref, vous prennent un temps de gestion faramineux qui vous empêche de travailler efficacement sur leur projet, voire même parfois, qui vont jusqu’à vous faire travailler à perte…

Et enfin, sachez dire non aux distractions inutiles. Oui, tout à fait, nous faisons bien référence ici aux chats des réseaux sociaux ! Si travailler seul vous est trop difficile, choisissez plutôt de travailler depuis un café ou un espace de coworking plutôt que de céder à cette présence digitale qui va vous déconcentrer en permanence et vous rendre totalement (ou presque) improductif !

Et vous, quelles sont vos astuces pour vous permettre de réussir à bien gérer son temps en tant que freelance ?